Handisport et l’ASF – magazine Fontenay-aux-roses

Plusieurs sections de l’ASF accueillent des enfants et des adultes atteints de déficiences. Bien intégrés dans une discipline ou dans le cadre de cours aménagés, ils peuvent ainsi pratiquer une
activité sportive et partager avec d’autres. Des liens privilégiés se créent et incitent chacun à persévérer malgré les barrières du handicap : un apport mutuel et surtout une belle leçon de vie.

Des cours de handidanse ont débuté à la rentrée 2015, dans une volonté d’ouvrir à tous la discipline. L’épanouissement personnel reste la priorité et les adhérents sont déjà très attachés à cette activité.
Leur évolution et leur progression sont parfois spectaculaires, comme c’est le cas au sein de la section natation qui propose depuis plusieurs années un créneau handisport. Nonvoyants, autistes, dyspraxiques, tous peuvent apprendre à nager et se dépasser : en photo, un jeune fontenaisien qui ne savait pas nager il y a trois ans et dont le parcours force l’admiration.
Loin de cultiver la différence, le sport est une activité essentielle pour bon nombre de jeunes ou d’adultes qui peuvent ainsi s’intégrer.
Au karaté, le « handicap » n’existe pas, ce sont des participants comme les autres, et la discipline les aide à contrôler leur corps et leurs émotions. D’autres sections sont concernées, comme le tennis de table qui reçoit régulièrement l’APEI* de Bourg-la-Reine. Depuis plus de dix ans, les entraînements mensuels spécifi ques et la rencontre amicale annuelle avec des adhérents suivie d’une remise de trophées, sont pour tous un moment de forte émotion. Les professeurs et les bénévoles de l’ASF se mettent au service des Fontenaisiens pour les accueillir et les entourer dans les
meilleures conditions. Gageons que la porte pourra s’ouvrir encore un peu plus à chacun.

Source : Magazine de Fontenay-aux-Roses n°415 >>

Vous devriez lire aussi...